Accueil | Liens | Contactez-nous | Plan du site | English

Nouvelles

20 juin 2013 - Les agents du service extérieur du Canada annoncent de nouveaux piquets à Ottawa et une escalade des refus de services

Comme partie intégrante des moyens de pression actuellement en cours en vue de ramener le Conseil du Trésor à la table de négociation pour régler le problème des écarts salariaux, l’Association professionnelle des agents du Service extérieur (APASE) a annoncé que des « piquets d’information » auront lieu le jeudi 20 juin dans le centre-ville d’Ottawa et que d’autres refus de services surviendront dans des emplacements clés à l’étranger.

« L’escalade de l’ampleur et de l’intensité des refus de services ce mois-ci est une conséquence directe du refus du gouvernement fédéral d’avoir des discussions substantielles avec ses fonctionnaires concernant la parité salariale », a déclaré le président de l’APASE, Tim Edwards. « Nous avons hâte de retourner au travail, mais ces perturbations se poursuivront tant que le Conseil du Trésor n’offrira pas un règlement équitable à nos membres. »

Les dirigeants de l’APASE estiment que les moyens de pression entrepris par les agents d’immigration ont entraînés d’importants retards dans le traitement des demandes et une forte baisse du nombre de visas émis. L’industrie touristique, les établissements d’enseignement et les entreprises du Canada qui font appel à des travailleurs temporaires étrangers en ressentiront directement les incidences. La décision du ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration de réaffecter les ressources non en grève au traitement des visas entraînera également d’importants retards dans le traitement des demandes de résidence permanente. En outre, un certain nombre de visites ministérielles et parlementaires à l’étranger ont été abrégées ou annulées au cours des dernières semaines et les négociations avec des partenaires commerciaux clés ont été retardées suite à ces grèves tournantes. Les agents du service extérieur jouent un rôle crucial dans l’organisation et le déroulement des visites de dignitaires et la négociation d’accords commerciaux pour le compte du Canada.

Aujourd’hui, tous les membres admissibles sont en grève dans les emplacements suivants : Manille, Beijing, Bangkok, Jakarta, Shanghai, Hong Kong, Chongqing et Astana. Les agents d’immigration sont en grève à Delhi, Chandigarh, Londres, Moscou et Mexico. À Tokyo, les agents de la filière économique sont également en grève. D’autres refus de services touchent des douzaines de directions à l’administration centrale de CIC et du MAECI à Ottawa.

« Pour régler cette situation, il en coûterait moins de 2,5 % de la masse salariale totale du service extérieur – une fraction minime des incidences économiques que l’inflexibilité du gouvernement occasionne », a déclaré le président de l’APASE, Tim Edwards. « Nous allons maintenir la pression jusqu’à ce que le gouvernement reconnaisse la valeur et l’engagement exceptionnels que les agents du service extérieur représentent pour les Canadiens et les Canadiennes et nos représentants élus. »

Le principal enjeu pour l’APASE reste d’obtenir à travail égal, salaire égal. Plus précisément, le syndicat demande des rajustements salariaux qui aligneront les salaires des agents du service extérieur sur ceux des groupes professionnels comparables de la fonction publique fédérale, notamment les avocats, les économistes, les analystes de politiques et les agents de commerce.

Les membres de l’APASE dans la région de la capitale nationale dresseront un piquet d’information le jeudi 20 juin 2013, de 11 h 00 à 13 h 30, devant les bureaux du Secrétariat du Conseil du Trésor, au 140, rue O’Connor.

Courriel : media@pafso-apase.com